PROGRAMME 2021 – 2022

PROGRAMME 2021 – 2022

 

 

                                                                                                            G.A.R.E.F.P.

 

                                          Groupe Antillais de Recherche, d’Etudes et de Formation Psychanalytique

Membre de l’Inter – Associatif

Européen de Psychanalyse

 

                                                                                                      PROGRAMME 2021-2022

 

                                                                           Pour tout renseignement et inscription s’adresser à :

 

                                                                                                      Mme Josiane DESROSES

                                                                                                              Tél.  05 96 04 80 15

                                                                                                                 ou 06 96 29 41 66

 

                                                                                                       Mme Marie-Line LOUISE-JULIE

                                                                                                                Tél. 06 96 36 69 56

 

Nous vous présentons le programme[1] du G.A.R.E.F.P pour

                           l’année 2021 – 2022.

                     Nous vous rappelons que le travail au G.A.R.E.F.P peut se faire sous différentes modalités :

En tant que membre.

En tant que participant.

                                                   Les groupes sont donc ouverts aux cliniciens, psychanalystes ou non,

                    et à toute personne intéressée par la psychanalyse.

                               Pour les membres, la cotisation est de 35 euros par mois.

    Pour les participants, elle est de 20 euros par mois

avec la possibilité de participer à tous les groupes de travail.

 

Toutes nos réunions se tiennent au C.M.P Hibiscus, 40 Lotissement La Carrière à Fort-de-France.

 

 

 

 GROUPE CLINIQUE

Face aux exigences administratives et juridiques qui imposent l’évaluation, le diagnostic des troubles, les cliniciens sont appelés à mettre au second plan leur travail clinique.

Au-delà  des « techniques », comment penser l’enfant et sa famille ?

Que devient la parole du sujet ?

Comment peut-elle être prise en compte dans les institutions?

Que devient l’intime du sujet dans le travail interdisciplinaire ?

Quelle place  accorder au virtuel ?

Ce groupe donne toute sa place à la clinique, à la subjectivité, au transfert et au symptôme, dans les échanges autour de nos pratiques cliniques.

C’est à partir de la parole de chacun concernant la clinique, l’institutionnel, l’actuel de la civilisation, la littérature ou autre que nous engagerons le travail tout au long de l’année.

Ces échanges permettront donc à chacun de pouvoir élaborer les questions qui se posent dans sa pratique.

 

Catherine GUILLARD  06 96 25 95 10

 

Les rencontres auront lieu les 1er et 3ème mercredis de chaque mois à 18 h 30.

Dates des rencontres  
 

 

20 octobre            2021

3 et 17 novembre 2021

1 et 15 décembre 2021

 

5 et 19  janvier 2022

2 et 16 février   2022

– –   16 mars      2022

6 et 20  avril     2022

4 et 18 mai        2022

1 et 15 juin        2022

 

 

 

                           Le G.A.R.E.F.P… et quelques autres

                           Ce groupe de travail ne peut avoir lieu cette année 2021.

Le Colloque « Transmissions » est reporté à une date ultérieure.

Nous vous tiendrons informés de la suite au cours de l’année 2022.

 

 

                             PROBLEMES CRUCIAUX POUR LA PSYCHANALYSE.     

                                               Séminaire 1964-1965 de J.LACAN

Il s’agit, dans ce livre du séminaire, des « problèmes cruciaux pour la psychanalyse » et non pour les psychanalystes : ceux-ci font avec leur savoir empirique[2], sans toujours « savoir ce qu’ils font quand ils opèrent»[3]. Mais si on veut transmettre la psychanalyse, il faut essayer d’élaborer et de rendre pensable dans l’après-coup ce qui s’est passé dans la praxis. Et, en premier lieu, articuler correctement le rapport du sujet au langage et notamment au signifiant. La structure moebienne du signifiant[4] rend incontournable le recours à la topologie, notamment au « petit modèle » de la bouteille de Klein, modelé « avec tendresse »[5] « seul support valable »[6] pour rendre compte de la subjectivité et de l’inconscient comme faits de langage et « serrer les points nodaux de l’identification »[7]. Nous reprendrons, avec courage et détermination, cette exploration à la leçon VII.

Brigitte EDWARD    0596 58 05 73 ou 06 96 06 28 78.

Les rencontres auront lieu le 1er jeudi du mois à 18h30.  

Date des rencontres
 

2 décembre 2021

 

 

 

 

6 janvier 2022

2 février  2022

3 mars     2022

7 avril      2022

5  mai       2022

2   juin      2022

 

« L’objet  a  »

Cette année nous continuerons de tenter de cerner cette question de l’objet a.

Nous avons pu à partir de nos échanges  repérer que cet objet a  questionne aussi bien le rapport à l’autre de même qu’il a un rapport certain avec la Privation[8] et les catégories du manque de l’objet[9]. Il n’est pas l’objet de la Pulsion.

L’objet a  avait ses précurseurs S.FREUD, M. KLEIN, D. WINNICOTT pourtant…  c’est une invention de J. LACAN  ce « a ».

Nous continuerons donc à tenir le fil que J. LACAN invite à suivre à partir de certains de ses séminaires auxquels nous accrocherons notre clinique, nos lectures respectives (poésie, philosophie, psychanalyse, littérature et autres) afin d’en tirer un certain savoir pour approcher ce qu’il en est de cet objet a.

Marie-Line LOUISE-JULIE  0696 366956.

Les rencontres auront lieu le 4ème mercredi du mois à 18h30.

Date des rencontres
 

24 novembre 2021

 

 

 

 

26 janvier 2022

23 février  2022

23 mars     2022

27 avril     2022

25  mai     2022

22  juin     2022

L’identité …  en questions

 Les discours sur l’identité qui circulent dans le lien social sont de plus en plus prégnants.

Pour la psychanalyse, l’identité prend appui sur les identifications précoces du sujet qui relèvent des dimensions du réel, du symbolique et de l’imaginaire.

Ces identifications contribuent à former l’identité du sujet. Celles-ci sont à la fois individuelles et collectives, prenant appui sur des valeurs fondatrices qui concernent l’histoire, la famille, la langue, la culture …

Quand ces fondements symboliques sont remis en cause, cela peut créer un certain malaise, laissant une place prépondérante aux identités imaginaires, avec pour conséquences les revendications identitaires  qui traversent le lien social actuel.

Quels en sont les effets pour les sujets ?

 

Josiane DESROSES  0696 294166  –  0596 635941

Les rencontres auront lieu le 3ème   jeudi du mois à 18h30.

Date des rencontres
 

21octobre      2021

18 novembre 2021

16 décembre 2021

 

 

 

 

20 janvier 2022

17 février 2022

17 mars    2022

21  avril    2022

19 mai      2022

16 juin      2022

 

[1] Les dates indiquées dans le programme sont susceptibles de modifications en cours d’année. Elles seront signalées sur notre site : www.garefp.com .

[2] J. LACAN Éditions Document interne A.L.I , Leçon IV. p.58

[3] ibid.p.59

[4] op cit Leçon III. p. 45

[5] op cit Leçon V. p .79

[6] ibid.p.89

[7] ibid p.85

[8] F.  PEILLON objet a et privation. EPFCL-France | « Champ lacanien » 2007/1 N° 5 | pages 43 à 49

[9] J. LACAN La relation d’objet. Éditions du Seuil.

 

Partager cet article :