Colloque 2012 GAREFP-RÉCIPROQUES-NAFIDA : L’AMOUR ET SES VARIANTES

Colloque 2012 GAREFP-RÉCIPROQUES-NAFIDA : L’AMOUR ET SES VARIANTES

 

 

 

                                                GAREFP (MARTINIQUE) RECIPROQUES (PARIS) NAFIDA (MAROC)

                                                                              L’AMOUR ET SES VARIANTES

                                                                                SAMEDI 10 NOVEMBRE 2012

                                                                        Hôtel Amyris Sainte-Luce– MARTINIQUE.

 

 

Comment parler l’amour ?

Son passé n’est jamais simple, son présent toujours imparfait, son futur toujours conditionnel. L’amour revêt les formes les plus disparates, les figures les plus facétieuses voire les plus monstrueuses.

« ….Nous ne sommes jamais aussi mal protégés contre la souffrance que lorsque nous aimons, jamais plus irrémédiablement malheureux que si nous avons perdu la personne aimée ou son amour

L’amour, ce « dire » parlé dans toutes les langues, concerne tout enfant, tout homme, toute femme, c’est-à-dire le parlêtre, pris dans sa culture.

 

Aux Antilles, le proverbe « tété pa jan-min two lou pou lestomak » fait de l’amour une histoire maternelle, tissée par les fils du Code Noir.

 

Le nouage au langage fait donc de l’amour un imaginaire spécifique à chaque-un, un paradoxe, « L’amour, c’est donner ce qu’on n’a pas à quelqu’un qui n’en veut pas. » Ainsi, avec Lacan, aimer ouvre au discord, à la béance, à l’amour comme signifiant, comme métaphore, comme acte.

Cet imprévisible qu’est l’amour se construit dans le transfert comme contingence d’une rencontre entre deux inconscients. 

 

Tout au long de ce séminaire, nous déclinerons  « l’amour et ses variantes » comme : amour-passion, amour-courtois, amour–écriture, amour et castration, amour de transfert…

Ce séminaire se déroulera en deux temps. Un temps clinique, réservé aux cliniciens les  mercredi 7, jeudi 8 et vendredi 9 novembre 2012. Un temps public, le samedi 10 novembre 2012

 

                                                               MERCREDI  7 NOVEMBRE  2012 ( Ecole hôtelière ): 18h à 21h.

                                                                                 Présidente de séance : Marie-Line LOUISE-JULIE

 

Colette CESAIRE (Martinique)

Mise en voix, en corps et en espace des poèmes d’Aimé Césaire.

Mots pour maux.  Il faut des poètes pour les temps de détresse. Hölderlin.

Explorant au plus profond la déréliction du sujet colonisé, la poésie de CESAIRE la conjure par la promesse d’un dépassement qui ne peut être que collectif.

DEBAT

COCKTAIL dînatoire

 

                                                            JEUDI 8 NOVEMBRE  2012 ( Sainte-Luce- hôtel Amyris): 9h à 18H.

                                                                                      Président de séance: Franck CHAUMON

 

Josiane DESROSES (Martinique)

Un amour d’enfant. Comment démêler la haine de l’amour.

OKBA NATAHI  (Paris)

A propos de l’amour courtois, une autre conséquence dans la civilisation.

 

Pascale HASSOUN  (Paris)

Quand l’hostile parle aussi d’amour.

À partir d’une cure, dans laquelle une forte charge d’hostilité est présente, il s’agira d’entendre, comment la prise de conscience de mon contre-transfert m’a permis de réengager la cure autrement. Une relation à l’amour est devenue envisageable.

 

                                                                    VENDREDI 9 NOVEMBRE  2012  ( Sainte-Luce): 9h à 18h .

                                                                                              Présidente de séance: Pascale Hassoun

 

Franck CHAUMON (Paris)

L’image apaisante de l’amour et l’altérité du regard.

Annie CITTANOVA (Martinique)

A partir du roman de Lionel Shriver, «  Il faut qu’on parle de Kevin »Comment entendre l’amour d’une mère et d’un père ? 

Marie-José CORENTIN-VIGON (Martinique)

Marqué au fer.

Interrogation d’un passage à l’acte maltraitant grave, d’un père sur son fils en fin de cure.

 

 

                                                                 SAMEDI 10 NOVEMBRE 2012:    9h à 18H.  

Accueil des  participants.

                                                                  Président de séance : Guy LÉRÈS

 

                                                                 Introduction par  M.J. CORENTIN-VIGON

 

Alfred ALEXANDRE  (Martinique)

L’amour comme figure de l’errance, de l’impossible rencontre.

Isabelle HEYMAN (Marseille)

L’amour de la lettreQue s’agit-il de lire et d’écrire dans la cure ?

FARID MERINI  (Maroc)

Du meurtre à l’amour du récit (à propos des mille et une nuits)

Brigitte EDWARD (Martinique)

Alcibiade, le démon de Socrate.

Comment comprendre que ce soit seulement avec l’irruption d’Alcibiade, dans la dimension du scandale et de la  transgression, que se dévoile quelque chose de « l’énigme de  l’amour »?

 

 

Après-midi

 

Kathy SAADA (Paris)

A partir du film, La leçon de pianoVariations du désir, de l’amour et de la passion. 

ABDELLAH OUARDINI (Maroc)

Attention conjointe, une histoire d’amour.

La problématique de l’autisme d’un point de vue psychopathologique, thérapeutique, dans la réalité marocaine.

Guy LERES (Paris)

Le malentendu, la castration entre l’homme et la femme.

 

                                                                    CONCLUSIONS DE LA JOURNÉE.

 

 

 

 

Citations et Références d’auteur

En référence à la phrase de Jean COCTEAU : « Le verbe aimer est un des plus difficiles à conjuguer, son passé n’est jamais simple, son présent n’est qu’indicatif, son futur est toujours conditionnel. »
S.FREUD P 28 Malaise dans la civilisation PUF 1978
Proverbe qu’on pourrait entendre comme : Le sein ne peut en aucun cas, être une charge pour une mère.
Louis SALA-MOLINS  Le Code noir ou le calvaire de Canaan PUF 1996 — Article 13 du code noir « …les enfants tant mâles que filles suivent la condition de leur mère … »
LACAN  Séminaire XII Problèmes cruciaux de la psychanalyse 1964-1965. Leçon du 17 mars 1965 P 224 Ed de l’A.F.I. déc.2000
Lionel Shriver : « Il faut qu’on parle de Kevin »  J’ai lu 8605  Février 2008
Alfred Alexandre, Auteur de : Bord de canal. Roman. Ed Dapper. 2004.  La nuit caribéenne, théâtre, création 2010.  Les villes assassines, roman. Ed. Des Ecritures 2011.
La leçon de Piano, film de Jane Campion avec Holly Hunter, Harvey Keitel, Sam Neill. Palme d’or du festival de Cannes 1993.
Partager cet article :